3 Boulevard du Lycée, 74000 Annecy
Amicale philatélique d’Annecy
1815 – 1860 : Les Déboursés pendant la période Sarde

1815 – 1860 : Les Déboursés pendant la période Sarde

Pendant  la période Sarde les marques de Déboursés, considérées comme vestiges de la période Française,  furent très peu utilisées. L’administration des Postes préférait utiliser la marque «  RETRODATO » en service dans tout le royaume (depuis 1824).

Il existe néanmoins une marque déboursée d’ANNECY en noir :

utilisée de 1820 à 1822

Exemple :

Marque DEB D’ANNECY au dos d’une lettre en port dû de 29 LE VIGAN du 15 MAI 1821 pour ANNECY et ré adressée à TURIN. La taxe de 18 décimes a été barrée  et remplacée par une nouvelle taxe à 22 décimes. Griffe C.F.3.R  (Courrier Français 3ème Rayon).

Articles connexes :

1824 – Les Timbres « RETRODATO »

Les Timbres « RETRODATO » : Lettre de Taninges pour Chambéry

Pour savoir plus sur la griffe C.F.3.R voir l’article « 1830 – Une lettre de la France pour Madame la Marquise de Salles à Thorens en Savoie ».

1860 – La Grille Sarde de Chambéry

1860 – La Grille Sarde de Chambéry

Timbres à date et marques Sardes sur timbres-poste Français à CHAMBÉRY :

Le 14 Juin 1860, jour du rattachement de la SAVOIE à la France,  les nouveaux timbres à date et timbres oblitérants Français n’étaient pas prêts.

A CHAMBERY, on utilisa uniquement le 14 juin 1860 le timbre à date existant Simple Cercle ou pour les lettres chargées ou recommandées l’ancien timbre à date Double Cercle sur le timbre et la lettre.

En application de la circulaire n°77 des postes françaises mise en service pour la mise en place des « petits chiffres »  on utilisa à partir du 15 juin 1860 la Grille Sarde « ROMBI » de 1851 sur le timbre et le timbre à date existant simple cercle ou pour les lettres chargées ou recommandées l’ancien timbre à date Double Cercle sur la lettre.

Les timbres à date et les timbres oblitérants Français feront leur apparition à Chambéry et dans les autres anciens bureaux sardes fin Septembre 1860.

Exemples :

  1. (tout en haut) Lettre France Paire du 10c France EMPIRE oblitérée Grille SARDE (ROMBI) sur lettre de CHAMBERY pour GRENOBLE. Timbre à date Sarde simple cercle CHAMBERY du 17 Juin 1860 (3ème jour après le rattachement  de la Savoie à la France). Un des premiers jours d’utilisation de la Grille Sarde. Cette grille a été utilisée jusqu’à fin Septembre 1860. Au verso timbre à date d’arrivée : GRENOBLE 18 Juin 1860

2.  Lettre France 20c EMPIRE sur lettre de CHAMBERY pour Moutiers, le 14 juin 1860, jour de l’annexion. Oblitération timbre à date simple cercle CHAMBERY sur le timbre + même timbre à date simple cercle sur la lettre. (ex collection Michel Domenech)

 

 

1830 – Une lettre de la Savoie pour la Corse

1830 – Une lettre de la Savoie pour la Corse

Nous avons déjà présenté une lettre de la France pour la Savoie de 1830. Voici une lettre qui a voyagée dans l’autre sens :

Lettre (1° échelon) de la Savoie avec la marque M4 d’ « ANNECY », connue de 1830 à 1835 comme marque de port dû, et avec le timbre à date linéaire du 28 mars 1830 pour Corte / Île de Corse taxée « 10 » (corrigée de 8 à 10 décimes) et marquée par le timbre français d’entrée (« ITALIE / P. LE PONT DE / BEAUVOISIN » en noir, Noël n° 152, connu depuis 1826)  et par la marque de rayon « C.S.1.R. » (correspondance sarde du  premier rayon).

La taxation.  Par conséquent, …lire la suite

« Dopo la partenza » – une marque sarde de retard

« Dopo la partenza » – une marque sarde de retard

En haut : Lettre simple d’Annecy pour Bonneville taxée « 2 » (20c, tarif du 1er janvier 1851), détaxée (barrée par une croix à plume), marquée par le timbre à date sarde à simple cercle (Domenech M10 d’Annecy), le 5 août 1855, levée à « 6 S » (18 :00 h) après le départ (marque sarde « DOPO LA PARTENZA »).

 

La marque sarde « DOPO LA PARTENZA » (après le départ) est apposée au recto de la lettre lorsqu’elle est déposée à la boite après la dernière levée, ou reçu dans un bureau, sans pouvoir partir le jour même de son dépôt ou de sa réception. Cela permettait ainsi de justifier le retard dans la distribution de la lettre dans la mesure où elle n’était relevée au plus tôt que le lendemain.

Seuls les bureaux sardes d’importance ont été dotés de cette marque. Pour le bureau d’Annecy, son utilisation est connu à partir de 1846.

Dans l’ancien duché de Savoie, quelques bureaux ont utilisé une marque de retard à deux lignes et en français: « Après / Le / Départ ».  Au bureau de Rumilly, on a employé une toute autre marque de retard à simple ligne « Après le départ. » uniquement connue pour Rumilly (en bas).

En haut : Lettre simple de Rumilly pour Thorens-Sales (depuis 1947 Thorens-Glières) affranchie de la 3° émission Victor-Emmanuel II (20c, n° 8, 1854, tarif du 1er janvier 1851), oblitérée par le timbre à date à double cercle, postée le 17 juin 1855 « Après le départ. »

 

La poste française a introduit une marque de retard (marque rectangulaire à trois lignes « APRES / LE DEPART ») en janvier 1854 en province. Elle n’est plus fournie dès juillet 1868 et elle est retirée définitivement des bureaux à partir d’avril 1876. Par conséquent, dans l’ancien duché de Savoie, les anciens bureaux sardes ont été dotés des marques de retard françaises qui ont remplacés les marques de retard sardes à partir de l’annexion.

Les Timbres « RETRODATO » : Lettre de Taninges pour Chambéry

Les Timbres « RETRODATO » : Lettre de Taninges pour Chambéry

A partir de 1824, dans le Duché de Savoie, les timbres « RETRODATO » remplacent les timbres « déboursé » introduits par la poste française pendant la période des Départements Conquis (84 MONT-BLANC et 99 LEMAN).

 

Voici un bel exemple : Marque de port dû TANINGE, marque du bureau à remise du 1er janvier 1844 à 1849. Taxe à 6 soldi (2eme rayon de 30 à 110 kilomètres) – tarif du 30 avril 1844 – Inconnu à Chambéry, d’où la marque CHAMBÉRY / RETRODATO LUG. 15, (1) : la lettre est retournée « à ses parents à Rumilly par Bonneville ». Adressée à Rumilly (en Albanais), la Poste débourse, une nouvelle fois la lettre (marque française

grattée linéaire de RUMILLY LUG.16 ( ?) (2)). Il s’agit, en réalité, de Rumilly sous Cornillon (4), par  La Roche et non par Bonneville. La lettre est, une nouvelle fois déboursée à LA ROCHE (marque de port dû utilisée de 1823 à 1849) LUG. 25 (3). L’adresse est modifiée « au bureau de Mr l’Intendant Général Chambéry » où elle parvient le 5 août (AGO.5) (5).

Le timbre RETRODATO de Chambéry :

CHAMBÉRY : marque non signalée dans le catalogue Domenech en 1966,  mais signalée par Vollmeier (1985). Cette marque est connue de novembre 1830 à janvier 1848 en noir. De plus, Vollmeier a vu cette marque en rouge en novembre 1838. Mais l’utilisation de cette marque comme RETRODATO n’est pas signalée.

RETRODATO : Vollmeier signale cette marque de Chambéry d’août 1829 à août 1838 en rouge. Voici cependant une utilisation à partir de 1844. (La lettre n’est pas datable, mais la marque TANINGE n’existait pas avant 1844.)

Littérature :

  • Domenech, Michel : Marques Postales et Oblitérations de Savoie des Origines à 1876, Chambéry, 1966.
  • Vollmeier, Paolo (ed.) : Storia Postale del Regno di Sardegna dalle Origini all’Introduzione de Francobollo, volumes I, II, III, Castagnola (Suisse), 1985.

Page marcophile connexe : 1824 : Les timbres « RETRODATO ».