3 Boulevard du Lycée, 74000 Annecy
Amicale philatélique d’Annecy
Les Timbres « RETRODATO » (IV)

Les Timbres « RETRODATO » (IV)

Nous avons déjà plusieurs fois parlé des déboursés pendant la période de restauration sarde 1815 – 1860 :

Voilà une lettre RETRODATO très particulière qui montre bien l’emploi de la marque RETRODATO.

En bas : Marque de port payé  « P  P / ANNECI » (marque française grattée, Domenech n° M7 d’Annecy)  en brun  (emploi en noir connue de 1816 à 1837, en rouge 1824 – 1839, en brun 1839 – 1851) sur lettre en souffrance avec timbre à date linéaire du 12 octobre en brun pour Turin (1° échelon, port payé 8 soldi, tarif du 30 mars 1836, distance de 165 à 234 km).

Tout en haut le verso : Cette lettre est arrivée le 14 à Turin, marquée RETRODATO (tout en haut) et acheminée et chaque fois marquée RETRODATO à Gênes, le 15, à Alessandria, le 16, à Gênes, le 17, à Asti, le 18, à Turin, le 21, de nouveau à Turin, le 27, où elle a été finalement déboursée, le 28 octobre.

1815 – 1860 : Les Déboursés pendant la période Sarde

1815 – 1860 : Les Déboursés pendant la période Sarde

Pendant  la période Sarde les marques de Déboursés, considérées comme vestiges de la période Française,  furent très peu utilisées. L’administration des Postes préférait utiliser la marque «  RETRODATO » en service dans tout le royaume (depuis 1824).

Il existe néanmoins une marque déboursée d’ANNECY en noir :

utilisée de 1820 à 1822

Exemple :

Marque DEB D’ANNECY au dos d’une lettre en port dû de 29 LE VIGAN du 15 MAI 1821 pour ANNECY et ré adressée à TURIN. La taxe de 18 décimes a été barrée  et remplacée par une nouvelle taxe à 22 décimes. Griffe C.F.3.R  (Courrier Français 3ème Rayon).

Articles connexes :

1824 – Les Timbres « RETRODATO »

Les Timbres « RETRODATO » : Lettre de Taninges pour Chambéry

Pour savoir plus sur la griffe C.F.3.R voir l’article « 1830 – Une lettre de la France pour Madame la Marquise de Salles à Thorens en Savoie ».

Les Marques de la Direction des Postes et Télégraphes de Haute-Savoie

Les Marques de la Direction des Postes et Télégraphes de Haute-Savoie

En haut: Timbre à date du bureau de la Direction des Postes et Télégraphes de Haute-Savoie dont le siège était à Annecy sur le verso d’une carte illustrée d’Avignon. La carte n’est pas affranchie. Elle a été adressée à Mademoiselle Elisabeth Borson à Annecy et évidemment, elle est arrivée à la direction des Postes et Télégraphes le 23 mai 1900. Reste la question pourquoi on trouve ce timbre à date sur une carte illustrée d’Avignon. Il est fort possible que … lire la suite

1830 – Une lettre de la Savoie pour la Corse

1830 – Une lettre de la Savoie pour la Corse

Nous avons déjà présenté une lettre de la France pour la Savoie de 1830. Voici une lettre qui a voyagée dans l’autre sens :

Lettre (1° échelon) de la Savoie avec la marque M4 d’ « ANNECY », connue de 1830 à 1835 comme marque de port dû, et avec le timbre à date linéaire du 28 mars 1830 pour Corte / Île de Corse taxée « 10 » (corrigée de 8 à 10 décimes) et marquée par le timbre français d’entrée (« ITALIE / P. LE PONT DE / BEAUVOISIN » en noir, Noël n° 152, connu depuis 1826)  et par la marque de rayon « C.S.1.R. » (correspondance sarde du  premier rayon).

La taxation.  Par conséquent, …lire la suite

Taxe pour timbre ayant déjà servi (II)

Taxe pour timbre ayant déjà servi (II)

Lettre (1° échelon de poids 0 à 15 g) postée le 6 décembre 1882 (timbre à date T18 I – « HTE-SAVOIE » – d’Annecy) affranchie de l’émission Sage (YT n° 90, 15c, tarif du 1er mai 1878) ayant déjà servi et taxée par un timbre-taxe de l’émission Duval ( YT n° 18, 30c) oblitéré par le timbre à date T18 II (« HAUTE-SAVOIE ») d’Annecy, le 7 décembre. La justification de la taxe est prise selon le tarif du 1er mai 1878 pour une lettre non affranchie.

 

Nous avons déjà traité l’utilisation des timbres frauduleux, mais cette pièce mérite une certaine attention parce qu’un dossier complet comprenant 7 documents concernant cette lettre existe :

  • lettre manuscrite de l’expéditeur.
  • procès verbal du bureau destinateur, Annecy, du 26 décembre 1882.
  • procès verbal n° 113 du procureur de la République à Annecy, du 28 décembre 1882.
  • réquisitoire introductif du parquet du procureur de la République d’Annecy, du 8 janvier 1883.
  • dépose d’un témoin du 15 janvier 1883.
  • ordonnance de communication par le juge d’instruction d’Annecy, du 16 janvier 1883.
  • lettre du juge d’instruction d’Annecy du 17 janvier 1883 déclarant : affaire à suivre en l’état.

Et tout pour une taxe de 30 centimes !

Téléchargez le procès verbal du 26 décembre 1882 et téléchargez le dossier complet.

Article connexe : Taxe pour timbre ayant déjà servi (I)